Exposition, Festival, Théâtre

Vis-à-Vis

Temps fort de la création artistique en milieu carcéral

  • Ados
Adultes / ados -
Vis-à-Vis

Chaque année des dizaines d’artistes, de compagnies et de lieux culturels vont répéter, créer, diffuser des oeuvres, auprès et avec des personnes détenues, en partenariat avec l’administration pénitentiaire et le concours des coordinateurs culturels franciliens. Ces oeuvres sont le plus souvent représentées en détention, dans des conditions modestes et éphémères. Elles n’en sont pas moins de véritables créations, garantes du maintien d’un récit collectif qui font de nous tous des contemporains au-delà des contextes et des cultures.

En s’associant à la Direction interrégionale des services pénitentiaires de Paris, à cinq services pénitentiaires d’insertion et de probation en Île-de-France, à six établissements pénitentiaires franciliens et à leurs responsables culturels, le Théâtre Paris-Villette accueillera neuf créations (théâtre, oratorio, arts plastiques, cinéma, pièce radiophonique, photographies) menées par sept compagnies et artistes indépendants.

Tous les espaces du théâtre seront habités le temps d’un week-end pour accueillir et proposer au public cette programmation unique et essentielle.

VENDREDI 29

18H30 lecture musicale / grande salle
DE CONCERT ! Compagnie du Théâtre du Menteur, en partenariat avec l’Orchestre Symphonique Divertimento

Le Théâtre du Menteur mène depuis 2009 des ateliers de création artistique à la maison d’arrêt des hommes de Fleury-Mérogis. Cette année la compagnie a souhaité de nouveau installer au coeur du processus de création un rapport dialectique avec l’extérieur en invitant l’orchestre professionnel « Divertimento » à dialoguer avec un groupe de personnes détenues de la maison d’arrêt des hommes de Fleury-Mérogis. A partir du travail texte et voix mené sur la vitalité en 2014, auquel ont répondu en écho par l’écriture les nouveaux participants en 2015, nous avons construit une correspondance artistique originale (textuelle, vocale et musicale) mêlant artistes amateurs et professionnels. Cet atelier a abouti à un concert de mots : « D e Concert ! », présenté une première fois le 25 janvier à la maison d’arrêt des hommes de Fleury-Mérogis.

avec François Chaffin, Céline Liger (Théâtre du Menteur), Fabienne VénardFettouma Ziouani, Henri Gouton et Marcel Hamon (musiciens de l’Orchestre Symphonique Divertimento), et les participants détenus du bâtiment D3 de la maison d’arrêt des hommes de Fleury-Mérogis
Projet mené par le Théâtre du Menteur en partenariat avec l’Orchestre Symphonique Divertimento, le Pôle Culture du SPIP de l’Essonne, la Région Île-de-France, le conseil départemental de l’Essonne, la maison d’arrêt des hommes de Fleury-Mérogis, le Théâtre Paris-Villette et la fondation « Un monde par tous ».

——————————————

20H théâtre / grande salle
HORS LIGNES Compagnie Le Dahu

HORS LIGNES est un atelier théâtre sur les questions de la marge et du positionnement dans la société. À partir de scènes dialoguées, de temps d’écriture individuelle et d’improvisations, le spectacle s’écrit avec les participants. Sur scène, les parcours personnels s’entremêlent à la parole collective et aux scènes de fiction pour mieux entrelacer imaginaire et sujet de société. Le travail d’atelier de la compagnie est mené en parallèle d’une création professionnelle qui aborde les mêmes thématiques. Elle s’appuie sur la rencontre entre un ancien détenu et un comédien, une danseuse et une violoncelliste. La Rage / Et à la fin nous serions tous heureux sera créé en octobre 2016.

mise en scène Maëlle Faucheur et David Costé / avec les participants détenus de la maison d’arrêt de Villepinte
Projet mené par la compagnie Le Dahu à la maison d’arrêt de Villepinte, en partenariat avec le SPIP de Seine-Saint-Denis et la Parole Errante, Montreuil. Avec l’aide de la Région Île-de-France et de la Préfecture de Seine-Saint-Denis.

——————————————

SAMEDI 30

15H lecture / salle blanche
NOTRE TEMPÊTE,OU LE THÉÂTRE EST UN SPORTD’ÉQUIPE L’Indicible Compagnie / Sandrine Lanno

Pour sa troisième année d’intervention au centre pénitentiaire sud-francilien, l’Indicible Compagnie a choisi deux auteurs essentiels, deux écritures riches de sens, deux langues musicales : celle de William Shakespeare et celle d’Aimé Césaire. D’octobre à décembre 2015, un groupe travaillera à la lecture, la dramaturgie et l’écriture pour parvenir à une adaptation originale de ces deux pièces, Notre tempête. De janvier à avril 2016, un autre groupe travaillera à la mise en scène, le jeu et le chant pour parvenir à la création d’un spectacle qui sera présenté au sein du centre pénitentiaire, puis à la Ferme du Buisson le vendredi 29 avril 2016. VIS-À-VIS proposé par le Théâtre Paris-Villette offre l’opportunité de présenter ce travail à mi-parcours.

direction artistique Sandrine Lanno / interventions artistiques Cédric ColinXavier Hollebecq, Sandrine LannoIsabelle Mateu, Mélanie Menu et Christophe Ruetsch / coordination Pauline Derycke / avec les participants détenus du centre pénitentiaire sud-francilien

Projet de L’Indicible Compagnie en cours de réalisation, mené grâce aux soutiens de la DRAC Ile-de-France, du SPIP Seine-et-Marne, du Département de Seine-et-Marne, de la Mairie de Réau et de la Ferme du Buisson, scène nationale de Marne-la-Vallée.

——————————————

16H30 théâtre / grande salle
MORPHINE Théâtre de l’Estrade

Morphine est une nouvelle tirée du recueil de M. Boulgakov « Récits d’un jeune médecin ». Le jeune docteur Poliakov est nommé dans un dispensaire en milieu rural. La douleur tant physique que morale l’entraîne à goûter aux cristaux de morphine, puis à la cocaïne. On apprend très vite que la douleur du docteur vient d’ailleurs : un amour trahi, une incapacité à dire sa souffrance, une incompréhension d’un monde en transformation… Durant un an, une cinquantaine de détenu(e)s du centre pénitentiaire sud-francilien ont travaillés sur le thème de « l’addiction » en lien avec le texte de Boulgakov à travers les techniques du théâtre forum, les techniques de l’acteur et les techniques de la création de spectacle vivant.

adaptation et mise en scène Théâtre de l’Estrade / avec les participants détenus du centre pénitentiaire sud-francilien
Projet mené par le Théâtre de l’Estrade, en partenariat avec le centre pénitentiaire sud-francilien, l’Agence régionale de santé et la MILDECA.

——————————————

19H théâtre / grande salle
ILIADE, CHANT PREMIER Compagnie TRAMA

Le plus ancien poème de la Méditerranée raconte, avec une justesse et une lucidité étonnantes, l’histoire de deux camps adverses mais égaux dans leurs souffrances et dans leur fortune. Iliade est avant tout une histoire d’hommes. Un élément « masculin » – prédominant dans l’oeuvre et se nourrissant sans cesse de violence – semble s’opposer à un élément « féminin », qui nous invite au contraire à l’équilibre et au pardon. Cependant le poète grec pousse son regard plus loin et il nous restitue le récit d’une virilité forte, lumineuse, capable de rester droite tout en faisant face au pire. C’est ce fil précisément qui a guidé le travail de la compagnie TRAMA au sein du centre pénitentiaire : le sort des grecs et des troyens est devenu pour eux la métaphore d’une humanité en lutte avec elle-même, et enfermée dans un éternel champ de bataille. Comment sortir de cette prison ? Comment mettre fin aux hostilités qui nous habitent ? La voix d’Homère résonne aujourd’hui comme une réponse possible.

mise en scène Luca Giacomoni / avec les participants détenus du centre pénitentiaire de Meaux
Projet mené par la compagnie TRAMA et Why Theatre en partenariat avec le SPIP Seine-et-Marne et le centre pénitentiaire de Meaux Chauconin Neufmontiers.

——————————————

INSTALLATIONS PERMANENTES

pièce radiophonique / salle bleue
TOUS CEUX QUI TOMBENT L’Indicible Compagnie / Sandrine Lanno

En 2013, l’Indicible Compagnie a mené une série d’ateliers et créé un spectacle au centre pénitentiaire sud-francilien faisant le constat que, bien que vivant dans des bâtiments très proches, hommes et femmes ne pouvaient avoir aucun contact et a fortiori ne partageaient aucune activité culturelle. Travailler à la création d’une pièce radiophonique permettait donc de mener en parallèle un atelier au centre de détention femmes et au centre de détention hommes, le montage sonore rendant possible le dialogue entre eux. Travail de direction d’acteurs, création d’images sonores, enregistrement radiophonique, montage ou encore diffusion ont figuré au programme. À mi-parcours, ils ont pu organiser trois séances de travail mixtes.

Écoute libre au casque de la pièce enregistrée avec et par les personnes détenues et les membres de l’Indicible Compagnie.

direction artistique Sandrine Lanno / interventions artistiques et techniques Marine Behar, Cédric Colin, Paola Comis, Xavier Hollebecq, Sandrine Lanno, Isabelle Mateu, Fanny Martin, Mélanie Menu et Thibault Rossigneux / coordination Pauline Derycke / avec les participants détenus du centre pénitentiaire sud-francilien 
Projet de L’Indicible Compagnie mené grâce aux soutiens de la DRAC Île-de-France, du SPIP Seine-et-Marne, du Département de Seine-et-Marne, de la Mairie de Réau et du fonds de dotation InPACT – Initiative pour le partage culturel.

——————————————

exposition
AUTOPORTRAITS EN ATTENTE Théâtre du Menteur

Exposition et projection d’une dizaine d’autoportraits réalisés en 2013 autour du thème de l’attente.
Projet mené par le Théâtre du Menteur en partenariat avec le SPIP de l’Essonne, la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis et la DRAC Île-de-France.

——————————————

exposition
POISSARD N°3 Laetitia Tura / Cécile Charrier

« Mémoires, Si tu n’as plus d’attaches affectives, que reste-t-il ? »
Photos tirées du journal Le Poissard n°3

Projet mené par Laetitia Tura, photographe et Cécile Charrier, auteur, en partenariat avec le Bar Floréal photographie, le SPIP Yvelines, la maison centrale de Poissy avec le soutien de la Fondation « Un monde par tous ».

logo MJ+baseline bleu OK

© Ernesto Timor