0E6sLLByTOCPpu3J%u0RpQ

23 novembre 2020

Moi, résident•e #4 : Pierre-Marie Baudoin

Accueil » Les nouvelles du TPV » Moi, résident•e #4 : Pierre-Marie Baudoin

Dans cette période de grands bouleversements, on se console avec la chance qu’on a de pouvoir accueillir les artistes et les compagnies en résidence pour leurs créations.

On en a donc profité pour poser quelques petites questions à Pierre-Marie Baudoin, le metteur en scène du Théâtre D.L.R², en résidence du 16 au 27 novembre dans la salle bleue du Théâtre Paris-Villette pour son spectacle Fictions d’Asile.


Si tu devais nous raconter ton spectacle à la manière d’un film de super-héros ?

Les héros de notre histoire ont un super pouvoir. Ils sont des millions et pourtant personne ne les voit.

Si tu avais 3 mots pour définir l’envie du spectacle sur lequel tu travailles actuellement, ce seraient lesquels ? et pourquoi ?

Enquête : Ce spectacle est issu d’une enquête menée à la Cour Nationale du Droit d’Asile ;
Hospitalité : La crise des migrants n’est-elle pas une crise de l’accueil des migrants ?
Fiction de soi : C’est en faisant le récit de soi que l’on peut se connaître.

La maison d’artistes « idéale » pour toi, ce serait quoi ?

Une maison qui susciterait l’émancipation du spectateur. Une maison qui contribuerait, par le théâtre, à faire s’interroger une communauté de citoyens sur la réinvention de l’État. Une maison qui accueillerait des initiatives collectives artistiques et sensibles participant au maintien de la démocratie.

Comment expliquerais-tu ce qu’est « une résidence » à ma grand-mère ?

Chère grand-mère, une résidence est un temps unique de répétitions où mon équipe est accueillie dans un lieu. Car tu le sais grand-mère, je n’ai pas de lieu à moi et un théâtre m’a ouvert son plateau. Si tu veux voir ce qu’on fait, je t’en prie passe nous voir.

Est-ce que tu as un rituel avant ou pendant une résidence ?

On prend notre élan, avant de se lancer sur le plateau.

Durant cette résidence, as-tu compris (ou découvert) quelque chose de nouveau sur ton spectacle ?

Quelque chose s’est précisé sur le spectacle. La forme rejoint le fond. Nous nous approchons de l’énigme du spectacle : Quelle place je laisse en moi pour les autres ? 

Un dernier mot à nous dire ?

Accueillir l’autre en soi est une quête vertigineuse. 


Merci Pierre-Marie, et belle route à Fictions d’Asile. On suivra avec attention l’aventure de ton spectacle !


Présentation réservée aux professionnels vendredi 27 novembre à 16h réservations à l’adresse resa@theatre-paris-villette.fr

© photo Théâtre D.L.R²