tourisme (2) (1)

27 avril 2021

Moi, résident•e #9 : Cie Laïka

Accueil » Les nouvelles du TPV » Moi, résident•e #9 : Cie Laïka

On a posé quelques petites questions à Judith Longuet-Marx et Léa Tarral, metteuses en scène et dramaturges de la Cie Laïka, en résidence du 19 au 30 avril au Grand Parquet, pour travailler sur les compositions musicales de leur spectacle Tourisme. Bonne lecture !


Ton spectacle en quelques mots ?

Une comédie satirique entre le soleil et la mort.

Présente-moi brièvement tes personnages ?

Prenez le pire panel de personnages qu’une société puisse produire. Faites-en des caricatures d’eux-même jusqu’à leur trouver une sympathie certaine. Vous aimerez Madeleine et Robert inséparable couple d’octogénaire raciste, Siegfried la femme d’affaires qui ne sait pas se détendre, Barbara l’instagrameuse ambitieuse, et Stéphanion, le romancier du dimanche.

Si tu devais nous raconter ton spectacle à la manière d’un polar ? 

Un groupe de touristes qu’a priori rien ne rassemble se retrouve dans l’unique hôtel d’une région mystérieuse, au climat capricieux et incertain. Ils semblent être là depuis une éternité. Entre bain de soleil et discussions métaphysiques le temps semble s’étirer à l’infini. Jusqu’au jour où Madeleine, la doyenne du groupe, disparait. L’horizon paradisiaque et exotique que ces touristes sont venus chercher semble s’assombrir.

Si tu devais faire un mur d’inspiration de ton spectacle, il y aurait quoi ? 

Ce qui nous passe par la tête ce matin : Les dioramas, la bande dessinée Arsène Schrauwen, Christoph Marthaler, les liens entre tourisme et colonialisme (Edward W Said, Dean Mc CannellSouleymane Bachir Diagne et Jean-Loup Amselle), nos pires souvenirs de vacances, Jacques Demy et les Talking Heads, les récits de croisière de nos grands-parents, les films d’Ulrich Seidl et Ettore Scola, les expériences soi disant «authentiques » d’AIRBNB, le travail photographique de Reiner Riedler, le film Toni Erdmann, les broderies de Billie Zangewa, les affreux vieux d’Harmony Korine dans Trash Humpers, un sauna de mauvais goût et nos instagrameuses préférées.

La meilleure métaphore pour expliquer ce qu’est une résidence ?

Un joyeux bordel.

Présente-moi les membres de ton équipe ?

Nos spectacles sont très musicaux, la résidence au Grand parquet était dédiée à la musique. Cyril Brossard s’occupe de la direction musicale du spectacle. Il travaille les arrangements musicaux avec Ferdinand Niquet-Rioux. Chloé Larrère, Camille Rutherford, Ferdinand Niquet-Rioux jouent et chantent dans le spectacle, Andrea Baglione conçoit et réalise la scénographie, Lucien Valle l’éclaire, Heloise Vignals administre la compagnie, La Loge (Alice Vivier, Mathilde Bonamy) nous soutient en production et diffusion. Lea Tarral est dramaturge et Judith Longuet-Marx est metteuse en scène.

La compagnie est portée par Judith Longuet Marx et Léa Tarral. Tourisme est conçu et écrit par Judith, Léa et Ferdinand.

Une anecdote à nous raconter sur votre résidence au Grand Parquet ?

On sait maintenant utiliser des extincteurs.

Un dernier mot à nous dire ?

On peut tout rater sauf ses vacances.

 


Merci à toutes les deux, et belle route à Tourisme. On suivra avec beaucoup d’attention le parcours de votre spectacle !

© photo Compagnie Laïka