Apocalypse bébé


Virginie Despentes

Selma Alaoui (Collectif Mariedl)

12 - 28 mars

adultes / ados

Théâtre

DURÉE : 1h50 • Grande Salle

Vous pouvez également réserver vos places par téléphone au 01 40 03 72 23 ou par mail à l’adresse

resa@theatre-paris-villette.fr

Dates

mardi 12 mars à 20h
mercredi 13 mars à 20h
jeudi 14 mars à 20h
vendredi 15 mars à 19h
samedi 16 mars à 20h
dimanche 17 mars à 15h30
mardi 19 mars à 20h
mercredi 20 mars à 20h
jeudi 21 mars à 20h
vendredi 22 mars à 19h
samedi 23 mars à 20h
dimanche 24 mars à 15h30
mardi 26 mars à 20h
mercredi 27 mars à 20h
jeudi 28 mars à 20h
—| relâche lundi


Valentine a disparu. Mandatée pour la retrouver, Lucie Toledo, jeune détective peu expérimentée s’adjoint les services de la Hyène, enquêtrice charismatique un poil déjantée, aux méthodes parfois discutables mais redoutablement efficaces.
À mi-chemin entre le road movie et le polar, cette épopée improbable à l’humour dévastateur nous entraîne de Paris à Barcelone, à la recherche des traces de vie de Valentine. Un voyage initiatique et coup de poing !
_

new_logo_sans_baseline     LES GLORIEUSES - logo + baseline (1)

« L’ADN de Despentes est bien là, punk, trash, coloré. » LE FIGARO

« Il se dégage un souffle nerveux, effervescent de cette pièce chorale. (…) Un thriller explosif. » Catherine Makereel, LE SOIR (BELGIQUE)

« Vibrante adaptation, brillante distribution. (…) Rythme soutenu et énergie rock sous-tendent cette adaptation. » Marie Baudet, LA LIBRE BELGIQUE

« La distribution est d’autant plus magnifique qu’elle parvient à endosser les habits de personnages aussi divers qu’ils sont typés (…). Dénonciatrice, avec une pointe de trash, la pièce renforce parfois la caricature pour y insuffler une dose d’humour. Mais elle n’en reste pas de moins un sacré coup de pieds dans les burnes d’une société machiste marquée par la violence à l’égard des femmes. Un plaidoyer punchy dans une ambiance pop, tantôt lumineuse, tantôt dark. » Nicolas Naizy, METRO.BE

« Un spectacle de haut vol, soutenu par de brillants comédiens. » Primaëlle Vertenoeil, L’ECHO

« La troupe belge parvient à nous raconter l’histoire de Lucie Toledo (…) avec une énergie pétaradante. (…) Les acteurs et actrices donnent tout. Il faut bien ça pour honorer la langue de Despentes. » Sarah Gandillot, CAUSETTE

« Tout au long du spectacle résonne le texte de Despentes, avec sa force et ses engagements » FRICTION MAGAZINE

« Un road movie trash et déjanté, une mise en scène contemporaine, une belle adaptation d’Apocalypse Bébé de Virginie Despentes. » JE N’AI QU’UNE VIE

« Un jeu de massacre à l’humour dévastateur signé Virginie Despentes à savourer en laissant au vestiaire la modération bien-pensante, les mines petites-bourgeoises et les pudeurs de rombières… » ARTS-CHIPEL

« C’est un beau spectacle. Courageux, ambitieux, juvénile, enthousiaste. On recommande. » THÉÂTRORAMA

 

de Virginie Despentes / mise en scène et adaptation Selma Alaoui / avec Maude Fillon, Ingrid Heiderscheidt, Nathalie Mellinger, Achille Ridolfi, Eline Schumacher, Aymeric Trionfo, Mélanie Zucconi / scénographie & costumes Marie Szersnovicz / création lumière Simon Siegmann / création sonore Guillaume Istace, David Defour / dramaturgie & vidéo Bruno Tracq / assistanat à la mise en scène Amel Benaïssa, Jeanne Dailler, Alexis Lameda / direction technique Rémy Brans / conseil vidéo Arié Van Egmond / conseil artistique Emilie Maquest, Coline Struyf

coproduction : 
Théâtre de Liège/Théâtre Varia (Bruxelles)/Théâtre de Namur/Manège (Mons) / avec l’aide de la Fédération Wallonie Bruxelles-Service du théâtre, du Centre des Arts Scéniques et de la COCOF / diffusion Cécile Jeanson / Bureau FormArt

© Lou Hérion

tarifs

PLEIN

20 €

REDUIT demandeurs d’emploi, intermittents, partenaires, +60 ans, situation de handicap, CE, familles nombreuses, minima sociaux

15 €

JEUNES -30 ans / étudiants

12 €

ENFANTS -12 ans

8 €

GROUPES collèges-lycées

8 €

GROUPES maternelles-élémentaires/champ social

8 €