Au nom du père


Maryline Klein

Compagnie des Marlins

26-27 septembre

adultes / ados

Festival SPOT #6 | Théâtre

DURÉE : 1h • Grand Parquet

Vous pouvez également réserver vos places par téléphone au 01 40 03 72 23

Dates

jeudi 26 septembre à 19h
vendredi 27 septembre à 19h

au Grand Parquet
35 rue d’Aubervilliers (Paris 18e)


Dans le cadre du festival SPOT #6

Comment surmonter la culpabilité ? C’est la question que pose « Au nom du père », tragi-comédie mordante qui évoque la relation conflictuelle d’une fille avec son père alcoolique. Construit comme un témoignage, le texte est porté par deux comédiennes qui interprètent cette jeune femme, tel un personnage et son double, ainsi qu’une galerie de personnages hauts en couleur.

Au nom du père nous plonge dans le quotidien d’êtres rongés par l’obsession – la boisson pour les uns, la mémoire pour les autres. À travers ce récit intimiste qui échappe au pathos, Maryline Klein met en scène une jeune femme dévorée par la culpabilité, s’accrochant à ses souvenirs comme son père s’accrochait à sa bouteille.

Voyage initiatique dans les méandres de la mémoire, « Au nom du père » propose, à travers les yeux d’une adolescente, de porter un regard différent sur l’alcoolisme, sujet encore tabou dans la société française, tout en interrogeant le fantasme du « super-papa » bricoleur et protecteur.

Ce spectacle est dédié à Armand Klein, le père de Maryline Klein.

« Une très belle mise en scène et une direction d’acteur pertinente, qui offre liberté et justesse, autant dans son choix de narration que dans son utilisation de musiques et d’extraits filmiques. » Rhinocéros

« Au nom du père est une pièce aussi tripale que cérébrale » Je n’ai qu’une vie

« Une mise en scène inventive […]. Un moment prenant. » Froggy’s Delight

« Un récit de vie qui questionne sans misérabilisme une maladie taboue » Méli-Mélo

texte et mise en scène Maryline Klein / avec Chloé Bonifay et Sarah Horoks / création lumières Charlotte Dubail / collaboration scénographie Emma Ricard et Marie Mieze / collaboration vidéo Anaëlle Villard / regard extérieur Djallil Boumar

coproduction La Maison des métallos

© Agathe Hurtig Cadenel

tarifs

PLEIN

16 €

REDUIT demandeurs d’emploi, intermittents, partenaires, +60 ans, situation de handicap, CE, familles nombreuses, minima sociaux

12 €

JEUNES -30 ans / étudiants

10 €

ENFANTS -12 ans

8 €

GROUPES collèges-lycées

8 €

GROUPES maternelles-élémentaires/champ social

5 €