Le Garçon du dernier rang


Juan Mayorga

Paul Desveaux

8 - 24 mars

adultes/ados

Théâtre

DURÉE : 1h45 • Grande Salle

Vous pouvez également réserver vos places par téléphone au 01 40 03 72 23 ou par mail à l’adresse

resa@theatre-paris-villette.fr

Dates

jeudi 8 mars à 20h
vendredi 9 mars à 19h
samedi 10 mars à 20h
dimanche 11 mars à 15h30
mardi 13 mars à 20h
mercredi 14 mars à 20h
jeudi 15 mars à 20h
vendredi 16 mars à 19h
samedi 17 mars à 20h
dimanche 18 mars à 15h30
mardi 20 mars à 20h
mercredi 21 mars à 20h
jeudi 22 mars à 20h
vendredi 23 mars à 19h
samedi 24 mars à 20h


André, professeur de français désabusé, est captivé par une rédaction de Tom, un élève du « dernier rang », qui décrit la vie familiale de l’un de ses camarades. Commence alors un échange entre l’élève et le professeur – ce dernier le poussant à poursuivre l’exercice littéraire. C’est donc à travers les yeux de cet adolescent que nous approchons l’intimité d’une famille de la classe moyenne. Mais jusqu’où peut-on pousser l’aventure littéraire ?
Écrite en 2000, la pièce a été adaptée au cinéma par François Ozon sous le titre Dans la maison.

Sam et Martin Karmann, comédiens de père en fils. Entretien croisé par Baudouin Eschapasse, Le Point
« Une pièce qui mêle diaboliquement espionnage et conflit de générations. »

« À la fois limpide et complexe, immédiat et sophistiqué, touchant aux émotions et intellectuel, Le Garçon du dernier rang est un texte brillant. (…) On sort du théâtre stimulé, nourri, enchanté ! » Élisabeth Haas, La Liberté (Suisse)

« [Une] proposition captivante, grâce à une scénographie subtile, un rythme enlevé et six comédiens impeccables. » Mathieu Perez, Le Canard Enchaîné

« La mise en scène est soignée et le décor habile (…) Côté interprétation, Sam Karmann est un prof tout en retenue, aux motivations peu claires. Son fils Martin est plus que convaincant en Tom : manœuvres et candeur, il est pile à la frontière où l’ado quitte sa zone d’incertitude pour comprendre qu’il peut jouer un rôle dans la vie… et quel rôle ! Céline Bodis et Alexandra Tiedemann sont très bien, chacune jouant sa partition de façon sûre. Un spectacle prenant, donc. » Gérard Noël, Regarts

« Tout s’enchaîne et s’entremêle parfaitement et c’est toute la force de la pièce de Juan Mayaorga, très bien mise en scène par Paul Desveaux. (…) La version théâtrale proposée au théâtre Paris-Villette est excellente et même plus intéressante que le film tant on a l’impression d’être un peu à la fois dans tous les personnages. Une pièce à voir vite ! » Philippe Chavernac, Critiques-theatres-paris

« Le duo André-Tom est magistralement joué. Une mention particulière pour Martin Karmann, un Tom inquiétant et troublant, juste de bout en bout. (…) Une histoire singulière et prenante d’un auteur incontournable. Un spectacle déroutant et beau. » Frédéric Perez, Spectatif

« Paul Desveaux signe une mise en scène toute en virtuosité. » Yves Poey, De la cour au jardin

« [Un] questionnement sur l’adolescence et la famille d’une rare justesse. » Philippe Person, Froggy’s delight

« Paul Desveaux signe une scénographie parfaitement adaptée aux différentes situations d’énonciation. Il fait évoluer ses acteurs – tous excellents- en intelligence totale avec les niveaux de récits. (…) Le Garçon du dernier rang s’écoute, se regarde et se lit. Il s’inscrit dans un théâtre contemporain que l’on peut qualifier de « transgenre », qui abolit les frontières classiques de la scène et bouscule les limites de la dramaturgie. » Le Petit Rhapsode.

— — — — — — — — — — 

JEUNESSE CRITIQUE !

Le Théâtre Paris-Villette donne la parole à ses jeunes spectateurs ! Les élèves de 1ère L du Lycée Charles de Foucault (Paris 18e) posent leurs regards de JEUNESSE CRITIQUE sur le spectacle Le Garçon du dernier rang.

« Vous rirez dans les moments légers comme vous retiendrez votre souffle dans les moments de tension. Vous suivrez avec envie chacune des scènes comme la découverte d’un nouveau chapitre d’une histoire inédite. Une pièce à voir de toute urgence pour toutes personnes aimant les histoires qui tiennent en haleine, intelligentes, pleines d’humour et de tragédie. » Emma Pellard

« Si vous ressentez l’envie inconditionnelle de savoir ce qui peut bien se passer chez vos voisins quand vous regardez à leurs fenêtres, allez jeter un œil à cette pièce. » Emmanuel Mournetas

« On ressort avec l’envie transcendante d’écrire, de raconter une histoire. Alors vous, futur public, qui lisez ceci, venez, immergez-vous dans cette pièce, imprégnez-vous des personnages et laissez-vous emportez par la magie de la fougue littéraire inscrite en Tom. Et surtout n’hésitez pas à vous mettre au premier rang ! » Lou Armand Rolland

« La pièce (…) nous montre la détermination d’un élève dans son travail, elle met en lumière le rapport de la culture à la littérature et nous fait vivre les atermoiements de la création. La scénographie soutient le jeu d’acteurs et la mise en scène appuie le texte avec brio. Cette pièce parlera à tous les jeunes gens préparant leur bac actuellement. » Ulysse Gauillard

« A la sortie de la salle, bouleversé par l’ambiance de cette pièce, le public se demande qui de lui ou de Tom est le plus voyeur. La gêne s’installe et les questions fusent : qu’aurions-nous fait ? » Ornella Calaresu

« La pièce n’a pas encore commencé que l’on sent que l’histoire pourrait être digne d’un film de Larry Clark. Une histoire assez tordue et malsaine mais on en redemande. Asma Boucherrougui »

« La mise en scène de Paul Desveaux pour Le Garçon du dernier rang, est une œuvre géniale et profondément humaine. » Massimo

« La pièce (…) nous plonge dans la société et nous en ressort avec un œil nouveau. » Victor Bennai

(… à suivre)

LIRE TOUTES LES CRITIQUES 

de Juan Mayorga, traduction Dominique Poulange et Jorge Lavelli (ed. Les Solitaires Intempestifs) / mise en scène et scénographie Paul Desveaux / assistantes à la mise en scène Faustine Noguès et Amaya Lainez / avec Céline Bodis, Alexandra Tiedemann, Martin Karmann, Sam Karmann, Raphaël Vachoux et Frédéric Landenberg / musique François Gendre / création lumière Christophe Pitoiset / costumes Fabienne Vuarnoz / régie générale- plateau Pierre-Yves Le Borgne / recréation-régie lumière Laurent Schneegans / régie son-vidéo Grégoire Chomel

production : Cie l’héliotrope / coproduction : Théâtre des Osses, Centre Dramatique Fribourgeois (Suisse), Compagnie Les Dragons Existent
Avec le soutien de l’ODIA Normandie / Office de Diffusion et d’Information Artistique de Normandie / Paul Desveaux est artiste associé au Tangram, Scène nationale Evreux -Louviers

© Simon Gosselin

tarifs

PLEIN

20 €

REDUIT demandeurs d’emploi, intermittents, partenaires, +60 ans, situation de handicap, CE, familles nombreuses, minima sociaux

15 €

JEUNES -30 ans / étudiants

12 €

ENFANTS -12 ans

8 €

GROUPES collèges-lycées

8 €

GROUPES maternelles-élémentaires/champ social

8 €