Le Préambule des étourdis


Estelle Savasta

Cie Hippolyte a mal au coeur

11 - 30 DÉCEMBRE

dès 7 ans

famille | Théâtre

DURÉE : 1h • Grande Salle

Vous pouvez également réserver vos places par téléphone au 01 40 03 72 23 ou par mail à l’adresse
resa@theatre-paris-villette.fr

Dates

Dimanche 11 décembre – 16h
Mercredi 14 décembre – 14h30
Vendredi 16 décembre – 19h
Samedi 17 décembre – 19h
Dimanche 18 décembre – 16h
Mercredi 21 décembre – 14h30
Jeudi 22 décembre – 14h30
Mardi 27 décembre – 14h30
Mercredi 28 décembre – 14h30
Vendredi 30 décembre – 19h
-> séances scolaires : jeudi 15 décembre – 10h30 et 14h30


Anatole traîne toujours derrière lui sa petite casserole. Une petite casserole qui intrigue, éloigne ou effraie. Une casserole qui demande du temps, complique la vie, empêche parfois d’avancer, de dormir ou d’embrasser.

Autour d’Anatole il y a les autres. Ceux qui s’inquiètent, ceux qui rigolent. Ceux qui médisent, tricotent, chuchotent. Et puis il y a Miette…

C’est l’histoire de nos handicaps minuscules.

De l’union qui fait la force.

De la solidarité des ébranlés.

►► découvrez également le spectacle La petite casserole d’Anatole (dès 3 ans)

 

« Une histoire tout en sensibilité où se mêlent mouvement du corps et voix off pour raconter le handicap, la difficulté d’être, mais aussi la solidarité et la rencontre. » Françoise Sabatier-Morel, TÉLÉRAMA SORTIR

« Un spectacle fort et bouleversant sur la différence. » Isabelle d’Erceville, LAMUSE

« Une réussite. L’étourdi, c’est Anatole mais c’est aussi un peu tout le monde. Un spectacle taillé sur mesure pour quiconque traîne encore quelques casseroles. »  Anaïs Viand, LES 5 PIÈCES

« Un spectacle tout en sensibilité » Léa Sanchez, TOUTE LA CULTURE


JEUNESSE CRITIQUE !

Le Théâtre-Paris-Villette donne la parole à ses jeunes spectateurs ! Ils posent leurs regards de JEUNESSE CRITIQUE sur Le Préambule des étourdis.

« Anatole est artiste, il fait de la sculpture. Les autres vont peut-être pouvoir l’accepter ? Au lieu de dire qu’Anatole est différent, on pourrait dire qu’il est original. » Vanessa et Larie-Christ

« Anatole se sent vide. Les autres lui font du mal. Alors Anatole, pour se sentir vivant, fait de la sculpture. » Wael et Ashley

« Anatole traîne toujours sa petite cassarole. Elle l’empêche d’avancer et elle change de taille par rapport à ce qu’il ressent. Anatole ne peut pas s’en débarasser, il va apprendre à vivre avec. » Sofiane, Loona et Chloé

« Anatole fait des sculptures. Il fait des bois de cerf. Ça lui sert à se défendre et à se sentir moins seul. » Jules, Noa et Gaspard

« Anatole aime écouter de la musique. Il se sent moins seul, ça lui fait du bien. Alors il chante en yaourt. C’est rigolo ! » Kacper et Moussa

« Anatole a une casserole qui l’empêche d’avancer dans sa vie et il se sent seul. Il est triste. » Mohammed et Aymeric

« Anatole se sent seul. Les autres se moquent de lui. Il est triste mais nous aussi un peu. » Fatoumata et Yacine

« Anatole fait des sculptures avec de la terre. Il scupte les bois de cerf pour être plus fort et plus courageux et là il se sent enfin soulagé. » Lucie et Dimitri

« Les autres sont méchants avec Anatole. Il se sent vide parce qu’on lui dit des méchancetés. Alors, son corps disparaît, c’est magique ! Anatole est courageux, il ne démissionne pas devant les méchants. Il est extraordinaire ! » Tristan et Robinson

« Quand Anatole est bloqué par sa casserole, quand il a la tête dans sa marmite, quand il est emmêlé, il essaie de s’en sortit et il est drôle. » Léopold, Irwin

Librement adapté de La petite casserole d’Anatole d’Isabelle Carrier, Ed.Bilboquet-Valbert / écriture et mise en scène Estelle Savasta / avec Bastien Authié et Véronique Lechat en alternance avec Camille Forgerit / avec la voix de Jessica Buresi / scénographie et costumes Alice Duchange / création lumière Guillaume Parra / création son Paul Lévis / création vidéo Kristelle Paré / collaboration artistique effets visuels Romain Lalire / collaboration artistique Mathias Dou, Valérie Puech et Iris Besnainou

Crédit photo : © Danica Bijeljac

Production : Cie Hippolyte a mal au cœur / Coproduction : Dieppe Scène Nationale, FACM – Festival théâtral du Val d’Oise, Groupe Geste(s), MA Scène Nationale pays de Montbéliard, MC2 Grenoble, Théâtre de l’Olivier, régie culturelle Scènes & Cinés Ouest Provence. / Avec le soutien d’Arcadi Ile de France  du CRÉA/Festival Momix/Scène conventionnée Jeune Public d’Alsace, de la ville d’Eaubonne, de la ville de Nanterre, de la DRAC Ile-de-France / Administration de Production Laure Félix

tarifs

PLEIN

16 €

REDUIT demandeurs d’emploi, intermittents, partenaires, +60 ans, situation de handicap, CE, familles nombreuses, minima sociaux

12 €

JEUNES -30 ans / étudiants

10 €

ENFANTS -12 ans

8 €

GROUPES collèges-lycées

8 €

GROUPES maternelles-élémentaires/champ social

5 €