Luce


Jeanne Benameur

Cyrille Louge (Cie Marizibill)

12 avril - 5 mai

dès 7 ans

Marionnettes | Théâtre | Vidéo

DURÉE : 50 min • Grande Salle

Vous pouvez également réserver vos places par téléphone au 01 40 03 72 23 ou par mail à l’adresse resa@theatre-paris-villette.fr

Dates

vendredi 12 avril à 19h
dimanche 14 avril à 16h + rencontre
vendredi 19 avril à 19h
dimanche 21 avril à 16h – brunch
+ rencontre

mercredi 24 avril à 14h30
jeudi 25 avril à 14h30
vendredi 26 avril à 14h30
dimanche 28 avril à 16h – brunch
jeudi 2 mai à 14h30
vendredi 3 mai à 14h30
dimanche 5 mai à 16h – brunch
—| séances scolaires : jeudi 18 avril à 10h et 14h30


Luce est une petite fille confinée par sa mère dans le secret de leur maison. Lorsque
 le premier jour d’école arrive, c’est un monde nouveau qui se dévoile brutalement, comme un appel d’air qui fait vaciller l’enfant. Tiraillée entre le repli et l’ouverture, entre l’ignorance et le savoir, entre sa mère et son institutrice, il lui faudra alors trouver son propre chemin.

Après La Petite casserole d’Anatole, la compagnie Marizibill continue d’explorer la thématique de la différence et de la difficulté d’être.


dimanche 14 avril (à l’issue de la représentation)
rencontre philo parents/enfants « Derrière le rideau »
animée par Anne-Laure Benharrosh, professeure de littérature

dimanche 21 avril (à l’issue de la représentation)
rencontre avec Jeanne Benameur et Cyrille Louge


sourds malentendantsspectacle naturellement accessible aux publics sourds et malentendants

 

« Il est fascinant de ressentir que les plus jeunes ne s’embarrassent pas de questions oiseuses, de questions de « grands » et sont de plain-pied avec ce qui se passe sur le joli plateau du Paris-Villette. (…) Les trois artistes se plient avec grâce et fluidité à ce pas de trois, très étrange, qui touche chacun, les enfants comme les adultes. » Le Figaro

« Destiné à un jeune public, Luce fait appel à des marionnettes dans l’univers d’une poésie sensible. (…) Un joli travail sensible. » L’Humanité

« Adapté des Demeurées, de Jeanne Benameur, ce spectacle visuel évoque avec intensité la peur et l’attirance de l’enfant face au langage, comme une promesse vertigineuse d’ouverture au monde. » Télérama

« La musique qui accompagne l’ensemble est superbe, les marionnettes bouleversantes. “Luce” est une splendeur de spectacle jeune public qui viendra toucher les parents autant que les enfants et réhabiliter la puissance symbolique du théâtre quand il se défait de son ambition pédagogique pour mieux laisser parler la poésie. Certaines images de “Luce” laisseront, on n’en doute pas, des souvenirs indélébiles dans la tête des enfants et des émotions qui fleuriront et grandiront avec eux sur la durée. Au-delà d’un simple spectacle, “Luce” est une empreinte dans le cœur. Comment le dire autrement ? » Pariscope

« Ce bijou de spectacle explore la différence et l’isolement. (…) C’est superbe. » ELLE

« Il est de ces spectacles dits pour enfants qui vous prennent au cœur, à l’estomac, aux tripes. » De la cour à jardin

« Dans la salle, autant les enfants que les grandes personnes sortent difficilement de la douce fascination provoquée par ce spectacle où chaque élément semble avoir été minutieusement et talentueusement ciselé. » La Revue du Spectacle

« D’une grande poésie et d’une impressionnante beauté visuelle. » L’Arbre aux conte – Blog Le Monde

« La conception des marionnettes par Francesca Testi est poétique et onirique, et le talent de Cyrille Louge pour le théâtre d’objet explore au mieux les possibilités inventives de l’art de la manipulation quand il se conjugue aux attentes existentielles. » Hotellotheatre

« Ce spectacle plein d’imagination et de générosité ouvre la porte du rêve, interroge le rapport à l’autre et fait reculer les frontières d’une supposée “normalité”. » Theatrorama

« Cette jolie histoire sans parole, pleine de trouvailles scéniques, est comme un roman d’apprentissage pour enfants de 7 ans et plus. Les enfants, sous le charme, restent attentifs devant le jaillissement des images dans lequel ils entrent de plain-pied. » arts-chipels.fr

« C’est un geste d’une poésie rare que Cyrille Louge et Francesca Testi nous offrent avec « Luce », un travail tout en sensibilité. » theatres.com

« Avec Luce, la Compagnie Marizibill aborde avec finesse et sensibilité la complexité de l’ouverture sur le monde. » toutelaculture.com

écriture et mise en scène Cyrille Louge / librement inspiré du roman Les Demeurées de Jeanne Benameur (Ed. Denoël) / collaboration artistique Francesca Testi / interprétation Sophie Bezard, Mathilde Chabot, Sonia Enquin / conception des marionnettes Francesca Testi / scénographie Cyrille Louge, Sandrine Lamblin / lumières Angélique Bourcet / vidéo Mathias Delfau / machinerie et régie plateau Paul-Edouard Blanchard / costumes Alice Touvet

production : Cie Marizibill / co-production : Ecam – Théâtre du Kremlin-Bicêtre, L’Entre-deux – Scène de Lésigny / résidence de création : Studios de Virecourt / soutien : Direction Régionale des affaires culturelles d’Île-de-France – Ministère de la Culture et de la Communication, Adami, SPEDIDAM / action financée par la Région Île-de-France / administration-production Cécile Mathieu / diffusion-production Caroline Namer

© Alejandro Guerrero

tarifs

PLEIN

16 €

REDUIT demandeurs d’emploi, intermittents, partenaires, +60 ans, situation de handicap, CE, familles nombreuses, minima sociaux

12 €

JEUNES -30 ans / étudiants

10 €

ENFANTS -12 ans

8 €

GROUPES collèges-lycées

8 €

GROUPES maternelles-élémentaires/champ social

5 €