Avant-scènes « MADE IN TPV »


19, 24, 25, 28 et 29 septembre

adultes / ados

Festival SPOT #5 | made in TPV | Théâtre

DURÉE : 20 - 40 min • Salle Blanche

Vous pouvez également réserver vos places par téléphone au 01 40 03 72 23 ou par mail à l’adresse

resa@theatre-paris-villette.fr

Dates

DES VIES SAUVAGES
mercredi 19 septembre à 19h

LISIÈRES
lundi 24 septembre à 19h
mardi 25 septembre à 19h

ET C’EST UN SENTIMENT QU’IL FAUT DÉJÀ QUE NOUS COMBATTIONS JE CROIS
vendredi 28 septembre à 19h
samedi 29 septembre à 19h

 


COUP DE PROJECTEUR SUR DES CRÉATIONS EN COURS !

En premières parties de certaines soirées du festival, trois équipes artistiques accueillies en résidence au Théâtre Paris-Villette ou au Grand Parquet vous présentent une étape de leur travail (lecture, extrait…).


DES VIES SAUVAGES
Cie Les Vingtièmes Rugissants (Guillaume Mazeau / Pauline Susini)
mercredi 19 septembre à 19h
40 min – création prévue : automne 2019

site_DES VIES SAUVAGES copie

Elle porte un prénom de garçon. Maxime a 28 ans. De sa vie sans qualité, rythmée par le centre commercial en crise, sa famille, ses collègues et amis, les sorties au bar, les pauses sur le parking et les virées en voiture, elle ne se plaint pas. Mais dans sa petite agence de voyage, son monde est aussi fait d’ailleurs fabuleux.
Des Vies Sauvages est un spectacle sur l’invisibilité de l’angoisse, sur la fragilité d’une existence ordinaire, sur la banale imperfection des vies féminines, sur la violence des normes de genre, sur la possibilité de la tragédie, mais aussi sur la beauté. Beauté de la vie que Maxime rêve ailleurs, beauté d’une bataille pour sortir d’une emprise, beauté de son élan de vie, beauté de sa violence aussi.

auteurs Pauline Susini et Guillaume Mazeau / mise en scène Pauline Susini / assistante mise en scène Florence Albaret / comédiens Sara Amrous, Kristina Chaumont, Margaux Grilleau, Baptiste Raillard, Célia Rosich et Sylvain Sounier / technique son et lumière Corentin Schricke et Fanny Gauthier

Production et soutiens : Compagnie Les Vingtièmes Rugissants / Théâtre Paris-Villette / Le Carreau du Temple / SACD-Beaumarchais /  (production en cours / en recherche de co-producteurs)

© Johann Molitor
Logo noir - La copie privée


LISIÈRES
Cie La Controverse / Jérémie Scheidler
lundi 24 et mardi 25 septembre à 19h
40 min – création prévue : novembre 2019

site_lisiere copie

À la lisière d’une forêt, sept personnages se croisent, se rencontrent et se cherchent. Chacun d’entre eux est là, entrant en forêt ou en sortant, mais toujours en quête de quelque chose de neuf, d’une manière de réinventer le monde, ou de réinventer un rapport au monde tel qu’il est. Une militante politique, un ermite, une sorcière, un couple adultère, un policier anarchiste, et même un fantôme peuplent ce non-lieu, cette frontière, lieu de l’indécidable et, peut-être, de l’impossible…

texte et mise en scène Jérémie Scheidler / dramaturgie Arnaud Maïsetti / collaboratrice artistique Margaux Eskenazi / interprétation Marie Charlotte Biais, Bénédicte Cerutti, Boutaïna El Fekkak, Criss Niangouna, Elios Noël, Carles Romero Vidal et Jeanne Videau / lumières Jean-Gabriel Valot / espace & costumes Magali Murbach / musique Jean-Kristoff Camps

production : Compagnie La Controverse / partenaires : Théâtre de Vanves, Théâtre Paris-Villette, Lilas en scène / avec le soutien de l’ONDA / Jérémie Scheidler bénéficie du dispositif d’accompagnement A.V.E.C. (Arcadi, Théâtre de Vanves et Compagnies) pour la saison 2017-2018 / (recherche d’autres partenaires en cours…) / administration de production-diffusion : Florence Verney


ET C’EST UN SENTIMENT QU’IL FAUT DÉJÀ QUE NOUS COMBATTIONS JE CROIS
Cie Légendes Urbaines / David Farjon
vendredi 28 et samedi 29 septembre à 19h
20 min – création prévue : automne 2019

site_photo-credit-toan-valat-maxppp copie

Dans les deux premiers spectacles de la Cie Légendes Urbaines, apparaissait déjà en filigrane un travail de déconstruction du discours médiatique sur la banlieue. En effet, en complément et en relai du discours politique, le prisme journalistique est un producteur majeur de représentations des quartiers populaires. C’est donc une évolution logique du travail de la compagnie que de s’emparer à bras le corps de cette dimension dans les représentations de la banlieue.
Et c’est un sentiment qu’il faut déjà que nous combattions je crois se propose alors d’explorer tant les mécanismes sémiologiques que les conditions de production de ce lieu commun journalistique

écriture collective dirigée par David Farjon / avec Samuel Cahu, Magali Chovet, David Farjon, Sylvain Fontimpe, Ydire Saïdi et Paule Schwoerer / dispositif technique Jérémie Gaston-Raoul / lumière Laurence Magnée

production en cours / en recherche de co-producteurs / production déléguée: Théâtre Romain Rolland de Villejuif Co-production: Théâtre Paris-Villette / avec le soutien du Collectif 12 et du Théâtre de Vanves

tarifs

Gratuit sur réservation