22 → 28 septembre 2021   Théâtre

Avant-scènes

dans le cadre du festival SPOT #8

Marie Levavasseur / Valentine Caille / Sarah Delaby-Rochette

Accueil » Spectacle » Avant-scènes

Coup de projecteur sur des créations en cours !

En premières parties de certaines soirées du festival, trois équipes artistiques et complices du tpv vous présentent une étape de leur travail (lecture, extrait…).

Attention jauge limitée ! réservation indispensable

NB : En accord avec les directives gouvernementales en vigueur depuis le 21 juillet 2021, vous devrez désormais présenter votre pass sanitaire pour accéder à nos spectacles. 

 



L’Affolement des biches

Marie Levavasseur
mercredi 22 septembre à 18h30
en première partie de Le Réflexe de Moro et Brèves du futur
(40 min – création prévue : hiver 2023)

Il sera question de mort (au moins une) et de vivants (plusieurs), d’un enterrement à organiser, d’une famille qui se réunit, de paroles que l’on écoute ou pas. L’affolement des biches ou comment chacun, devant la confrontation immédiate avec la mort se tend, s’affole, s’enfuit ou au contraire resserre les liens pour inventer de nouveaux rituels. Dans ce récit, s’emmêleront le politique et l’intime, le sacré et le païen, pour prendre soin de ceux qui partent et raconter notre lien au vivant.

« Je souhaite raconter une histoire dans laquelle l’ensemble des personnages ouvriraient, chacun à leur manière, des questions qui mettent à nu leur fragilité, invitent à cheminer vers de nouvelles croyances. » Marie Levavasseur

 


La Théorie

Marie Yan / Valentine Caille
vendredi 24 septembre à 18h30
en première partie de Dans la foule
(40 min – création prévue : automne 2021)

Avez-vous déjà entendu dire : « On ne sait pas tout sur l’attentat de Charlie Hebdo. » ou bien « Le 11 septembre a été organisé par le gouvernement américain. » ? Nous oui et c’est le point de départ de La ThéorieÀ travers l’itinéraire d’Alex, une lycéenne embarquée dans les engrenages rhétoriques de la pensée complotiste, se pose la question : quelle est la limite entre pensée critique et paranoïa ?

 


À sec – chroniques de la fin

Marcos Caramés-Blanco / Sarah Delaby-Rochette
mardi 28 septembre à 18h30
en première partie de Des Vies sauvages et Khady Demba
(25 min – création prévue : automne 2021)

GIGI. – Toi tu le vois pas que c’est la fin parce que t’as pas vu le début

C’est lundi, Flo arrive dans un village au bout d’une route qui tourne. Elle y vient en tant que nouvelle propriétaire, décidée à commencer une exploitation maraîchère.
Comme habitant·es. il reste Fab et Max, a priori des cousins qui dirigent la seule exploitation restante. Gigi, leur employée, possède une voiture qui ne roule plus et beaucoup d’insultes. Et puis la dernière c’est la doyenne, Mirèio, la grand-mère des cousins. Le travail a peu à peu volé l’autonomie à son corps ; réduite à devoir regarder les autres s’activer depuis sa chaise, il lui reste la parole pour faire tourner son monde. Elle a vu naître le village et elle l’observe mourir, un fusil à la main.
Chaque jour de la semaine, une nouvelle personne venue de l’extérieur, venue des villes, vient contrôler, questionner, enquêter, laissant entrevoir une vaste campagne d’expropriation de leurs terres. L’arrivée de Flo engendre, chez ces dernier·es survivant·es d’un système de production agricole qui s’effondre, une paranoïa de plus en plus violente.
La chaleur, peu à peu, en vient à faire exploser la raison.

Générique

L’Affolement des biches • écriture et mise en scène Marie Levavasseur / dramaturgie Mariette Navarro / assistante à la mise en scène Fanny Chevalier / regard extérieur Gaëlle Moquay / jeu Marie Boitel, Yannis Bougeard, Chloé Chevalier, Béatrice Courtois, Valentin Paté, Zoé Pinelli / scénographe Alice Duchange / création musique Rémy Chatton / © Jeanne Roualet

production : Cie Tourneboulé / coproductions : Culture Commune Scène nationale du bassin minier du Pas de Calais, Le Théâtre d’Angoulême Scène Nationale, Le Channel Scène Nationale de Calais, La Maison de la Culture d’Amiens…


La Théorie • avec Lena Garel, Laure Wolf, Guillaume Verdier, Jordan Sajous / un texte de Marie Yan / mise en scène Valentine Caille / collaboration artistique Eric Feldman / scénograhie Irène Tchernooustan / création lumière Marco Hollinger / création vidéo Céleste Rogosin

production : DRACA PACA, Région SUD, Ville de Nice, Plan de relance DRAC / coproduction : Anthéa – Théâtre d’Antibes / partenaires et soutiens : Le LoKal – La Compagnie Jean-Michel Rabeux, L’Entre-Pont -109, Forum Jacques Prévert, Centre Dramatique des Villages, Théâtre de L’Etoile du Nord, Théâtre Paris-Villette, Le 104 – Festival Impatience, Théâtre du Train Bleu, Réseau des autrices Francophones de Berlin

création régionale novembre 21 Anthéa / création nationale novembre 21 Etoile du Nord


À sec – chroniques de la fin texte Marcos Caramés-Blanco / mise en scène Sarah Delaby-Rochette / collaboration artistique Marie Depoorter / jeu Marie Depoorter, Benoît Moreira Da Silva, Gaïa Oliarj-Ines, Julia Roche, Franswaz Rochette et Mikaël Treguer / scénographie Ariane Germain / costumes Mélody Cheyrou / éclairagiste Alice Nédélec / son, composition musicale Nicolas De Gélis / régie son Raphaël Fouilloux / Les Luminaires Jules Benveniste, Nicolas De Gelis et Baptiste Febvre / © Gregory Bohnenblust

production : ENSATT / ce projet a bénéficié de l’aide à l’écriture de l’association Beaumarchais-SACD / administration Aziliz Edy

Réserver

adultes / ados

REPRÉSENTATIONS

  • septembre
    • mercredi 22 à 18h30 | L'Affolement des biches
    • vendredi 24 à 18h30 | La Théorie
    • mardi 28 à 18h30 | À sec - chroniques de la fin

Gratuit sur réservation

Gratuit sur réservation
Détail des tarifs

SALLE

Salle Bleue